le principe de l’ostéo-intégration

L’ OSTEO-INTEGRATION est l’intégration de l’implant dentaire au niveau osseux.
Ce concept a été rapporté par le Professeur Branemark à partir de 1979. Il a été le précurseur de l’implantologie moderne.

L’implant  va être mis en place dans l’os en créant un contact intime avec celui-ci, c’est-à-dire de façon à ce que l’implant ne bouge absolument pas. L’os pourra ainsi se reformer autour de lui. Nous pouvons comparer cela au traitement d’une fracture d’un membre, ce dernier devant être totalement immobilisé par un plâtre afin de permettre la formation osseuse, signe de guérison.
Pendant la phase de cicatrisation, on a  formation d’os en contact étroit avec l’implant dentaire, ce qui va provoquer une enkylose de l’implant dentaire et donc, par là même, le bloquer (l’os se formant également dans les rétentions présentes au niveau de l’implant dentaire): c’est l’ostéo-intégration.

Cette phase de cicatrisation dite de “mise en nourrice”dure
– 3 à 4 mois à la mandibule (machoire inférieure).
– 4 à 6 mois au maxillaire (machoire supérieure).

Durant cette phase, si un tissu fibreux se forme entre l’implant et l’os, on parlera de fibro-intégration.

Dans ce cas, on déposera l’implant dentaire et  deux solutions sont alors possibles:
– mettre directement un implant dentaire plus gros dans le même logement
– attendre quelque temps pour réintervenir et poser un nouvel implant.